mercredi 30 mai 2018

MISSION D'EVALUATION DE L'IUG

La Gouvernance Universitaire en question
Une mission d’évaluation de l’université de Dschang, tutelle académique de l’Institut Universitaire du Golfe de Guinée a séjourné dans son campus de Douala le 22 mai dernier. Ceci dans le cadre du renouvellement ou non de la convention de partenariat de tutelle  liant les deux entités académiques dont le mandat est arrivé en fin de durée. Il s’est agi pour la dite mission conduite par le Professeur Mbarga Bindzi Marie Alain, conseiller technique auprès du recteur de l’université de Dschang d’évaluer l’IPES/IUG selon la réglementation en vigueur en matière de gouvernance universitaire.
Cette dernière est constituée de quatre grands modules essentiels à savoir,
-         La Gouvernance académique
-         La Gouvernance infrastructurelle
-         La Gouvernance de vérification des curricula des enseignants, qui consiste à s’assurer que les enseignants d’Ipes ont les niveaux et diplômes requis et
-         La Gouvernance sociale.
Le chef de mission et sa suite composée du prof Désiré Avom, doyen de la faculté des sciences économiques ; prof Thomas Tamo directeur des infrastructures ;  prof Promesse Gold Kengne et Mme Bayeke Marie Thérèse, cadre  à la direction des affaires académiques de l’UDs ont parcouru tous les axes de la gouvernance, passé au peigne fin le fonctionnement de l’IUG, s’il respecte et rempli les conditions selon la réglementation en vigueur.
Cette journée de travail et de partage d’informations a été l’occasion pour le Président de l’Institut universitaire du Golfe de Guinée, Louis Marie Djambou de présenter aux missionnaires les difficultés liées à cette tutelle, des problèmes qui surviennent dans son applicabilité au quotidien. Afin que le recteur de l’université de Dschang, tutelle académique y accorde une attention particulière et, d’entrevoir les solutions pour améliorer les conditions dans tous les domaines de la gouvernance.
Par ailleurs, la vision et les perspectives de l’IUG ont été également au centre des discussions. L’opportunité idoine en quelque sorte  d’étaler les projets de développement de l’institution que dirige de main de maitre L.M. Djambou, à savoir le recrutement des enseignants permanents, la réalisation d’un restaurant et d’une cité universitaires, la construction du complexe multisport. Lesquelles perspectives épousent parfaitement les axes de la gouvernance présentés par la mission venue de Dschang. Ces projets d’envergure ont évidemment une finalité, atteindre le régime d’homologation pour devenir une université à part entière.
Toutefois, le rapport de mission devra éclairer le recteur dans sa décision de renouveler ou non la convention de tutelle qui lie l’Université de Dschang à l’Institut Universitaire du Golfe de Douala. Des lendemains meilleurs restent à venir à l'IUG.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire